top of page

Traumatisme

Le traumatisme peut être défini comme toute expérience unique, multiple ou en cours extrêmement pénible ou dérangeante. Même si vous n'étiez pas directement impliqué dans une situation alarmante, vous pourriez subir un traumatisme si vous avez été témoin ou avez entendu à répétition une telle situation. Entendre à plusieurs reprises des situations traumatisantes peut conduire à ce qu'on appelle un traumatisme vicariant.

 

Toute personne de tous âges, de diverses cultures, de différent statut socio-économique, de différentes orientations religieuses et sexuelles peut subir un traumatisme. Il est important de se rappeler que l'effet du traumatisme est différent pour chaque personne. Ce ne sont pas les circonstances objectives qui déterminent si un événement ou une situation est traumatisant pour quelqu'un, mais l'expérience de l'individu par rapport à cet événement ou cette situation. Le traumatisme peut avoir des effets néfastes de génération en génération, comme dans les cas de traumatisme intergénérationnel.

 

Les traumatismes sont souvent associés à des événements comme la guerre ou les catastrophes naturelles. Cependant, un événement ou une situation traumatique peut être décrit comme toute expérience de vie douloureuse qui dépasse le cadre normal de l'expérience humaine. Un événement douloureux ou situation ne devrait jamais être interprété comme étant peu traumatisant. Un événement qui peut sembler anodin peut avoir des conséquences dévastatrices dans la vie de quelqu'un. Nous sommes tous des êtres uniques. Les expériences de vie peuvent donc affecter chaque personne différemment. Une expérience traumatisante est une question d’impact que cette expérience entraîne sur votre vie.

 

Un autre aspect important du traumatisme est que quelqu'un peut être profondément affecté par un traumatisme sans en être conscient. Une personne peut même s'identifier à des symptômes liés à un traumatisme. Par exemple, une personne peut souvent être en colère et penser que c'est son trait de caractère. Une personne peut s'identifier comme « mauvaise » en raison de comportements destructeurs pour elle-même et pour les autres sans savoir que la cause de ces comportements peut être les effets d'un traumatisme. Une personne peut se sentir mal à l'aise dans des situations sociales, penser être une personne gênée ou introvertie, mais cette personne peut pourtant souffrir d'anxiété sociale, qui peut avoir été causée par une situation traumatisante telle que l'intimidation.Les traumatismes ne sont pas une question de faiblesse ou d'incapacité à gérer les difficultés. Les traumatismes peuvent être décrits comme des souvenirs douloureux non traités qui sont stockés dans le cerveau et qui causent des effets néfastes dans la vie de quelqu'un.

Un traumatisme peut entraîner:

Problèmes émotionnels

  • Tristesse

  • Colère, irritabilité

  • Honte

  • Culpabilité

  • Sentiment de désespéré, d’impuissance

  • Sentiment d’être dépassé,

Confusion

  • Peur

  • Déni

 

Problèmes Psychologiques

  • Dépression

  • Troubles anxieux

  • PTSD

  • Troubles dissociatifs

 

Problèmes comportementaux:

  • Abus de substances

  • Abus d'alcool

  • Comportement suicidaire

  •  Comportement sexuel compulsif tel que masturbation compulsive, utilisation persistante de pornographie, partenaires sexuels multiples

  •  Comportements autodestructeurs

  • Violence et agression

 

Problèmes physiques:

  • Affectation du système immunitaire

  • Augmentation des risques de maladies cardiaques

  • Augmentation des risques de cancer

  • Tension artérielle

  • Nausée

  • Maux de tête

  • Cauchemars

  • Insomnie

  • Fatigue

  • Tension musculaire

 

Problèmes neurobiologiques

Des études ont montré que les traumatismes peuvent affecter le développement du cerveau et entraîner des changements dans le cerveau. Lorsqu'elles sont touchées par un traumatisme, certaines parties du cerveau peuvent être physiquement affectées. Le volume de certaines parties du cerveau peut augmenter ou diminuer. Un traumatisme peut altérer le système limbique, le cortex et le cerveau reptilien.

 

Problèmes cognitifs

  • Difficulté à se concentrer

  • Difficulté à prendre une décision

  • Pertes de mémoire, en particulier à propos de l'événement traumatique

  • Problèmes relationnels et sociaux

  • Difficulté à construire et maintenir des relations saines

  • Distanciation émotionnelle des autres

  • Difficultés parentales

 

Problèmes sur le plan spirituel

  • Avoir le sentiment que la vie n’a pas de sens

  • Remettre en question son existence

  • Remettre en question ses valeurs et ses croyances

 

Il est essentiel de comprendre que les effets du traumatisme ne sont pas volontaires. Les effets du traumatisme sont des réponses naturelles d'autoprotection. Les effets du traumatisme sont des réponses neurobiologiques à des expériences de vie profondément douloureuses. Il est également essentiel de se rappeler que tout comme le cerveau peut nous aider à survivre dans des moments difficiles, le cerveau peut également se remodeler c’est ce que l’on décrit comme la plasticité du cerveau. En effet, cette plasticité cérébrale peut permettre des changements positifs dans nos vies.

bottom of page